Le  bac tampon est indispensable au fonctionnement d’une pisicne à débordement, mais, sans un système de régulation auomatique des niveaux, vous allez devenir son esclave !

A quoi sert le  bac tampon ?

Cet équipement n’est absolument pas nécessaire dans une piscine à skimmer puisque l’eau est aspirée directement dans le bassin.

Dans une piscine enterrée ou semi enterrée à débordement, une cuve, appelée bac tampon, est  placée sur le circuit de filtration entre la sortie de la goulotte de débordement et la pompe; cette dernière aspire l’eau par une bonde de fond située au fond du bac et l’envoie dans la piscine par le circuit hydraulique de filtration; c’est ce qui crée le débordement!

En l’absence de bac tampon, la piscine ne déborderait pas. Imaginez une bassine remplie à ras bord; vous lui rajoutez quelques litres d’eau et elle déborde et l’eau s’écoule à l’extérieur. Le principe est le même. Le bac tampon contient le volume d’eau nécessaire à la création de la lame du débordement, soit environ 2 mm d’épaisseur et compense aussi les pertes d’eau liées à l’évaporation ou autres.

En dehors des heures où la filtration fonctionne, l’ajout d’eau provenant du bac tampon ne se fait plus; cela explique pourquoi une piscine ne déborde pas si la pompe de filtration est arrêtée.

 

La piscine à débordement vous intéresse

Vous voulez en savoir plus sur le rôle du bac tampon

Pourquoi faut il contrôler le niveau  ?

Des évènements extérieurs peuvent faire varier le niveau d’eau à l’intérieur du bac tampon. Dans certains cas, les conséquences peuvent parfois être graves.

  • Le bac tampon, la piscine, un tuyau… ou les 3, peuvent avoir une fuite ce qui entraîne une baisse du niveau d’eau dans le bac tampon. Sans sécurité basse, la pompe continuera à vouloir aspirer et finira par griller par manque d’eau. Il est donc important qu’un système permette son arrêt et éventuellement la remise à niveau auomatique de l’eau.

  • De nuit, une saleté dans le clapet anti-retour peut le laisser entrouvert; l’eau de la piscine va remplir le bac tampon. Si l’eau atteint le  trop plein du bac tampon, on peut avoir un siphonnage partiel ou total de la piscine. Cette mésaventure classique  peut être évitée grâce à une sécurité haute qui va commander la mise en route de la pompe de filtration, même en dehors des heures programmées par l’horloge.

  • Il pleut et forcément le niveau de l’eau dans la piscine et donc dans le bac tampon monte. Une autre sécurité possible permet l’envoi à l’égout de l’eau pour ne pas laisser tourner inutilement la pompe de filtration.

  • Un nombre de baigneurs plus important que la normale peut avoir aussi le même effet que la pluie.

Sans régulation, le bac tampon est un simple réservoir à eau qui ne remplira pas correctement sa fonction et vous obligera à veiller manuellement au bon maintien du niveau de l’eau. L’installation d’un coffret de régulation empêchera, entre autres, que votre pompe ne grille ou que votre consommation d’eau n’explose.

Un conseil ou une assistance

 

Les différents systèmes de régulation du bac tampon

Quel que soit le dispositif choisi il sera, bien entendu, installé dans le bac tampon.

Le flotteur type chasse d’eau

Il s’agit là du système le plus basique. Il aura pour effet de commander l’arrivée d’eau en cas de manque. Il va fonctionner exactement comme dans les toilettes. Pas d’électricité, ni d’électronique, une simple arrivée d’eau suffit.

Ce modèle, bien que très simple, présente toutefois un inconvénient majeur. Il ne commande pas l’arrêt de la pompe qui continuera à fonctionner même si l’arrivée d’eau ne se fait pas pour une raison ou une autre : coupure de l’eau, vanne fermée par inadvertance, …

Les flotteurs électriques

Il s’agit d’une amélioration appréciable du premier dispositif; en effet ce système commande électriquement à la fois l’appoint d’eau et le fonctionnement de la pompe. Il va donc arrêter la pompe par sécurité lorsque le niveau est trop bas, commander l’ouverture d’une électrovanne pour l’alimentation en eau; il fermera ensuite la vanne et ré-enclenchera la pompe lorsque le niveau d’eau sera suffisant.

Un second flotteur permet d’éviter la perte d’eau de nuit, en cas de clapet anti-retour bloqué en position ouverte. Il remet la pompe en route pour éviter le siphonage du bassin, le temps de nettoyer le clapet défaillant.

Plus élaboré que le premier, mais ne gérant pas la vidange automatique du bac en cas de pluie, ce système suffit généralement pour bon nombre de piscines à débordement privées et dont le bac tampon est bien dimensionné.

Les coffrets de 3 à 7 sondes

Ils se composent de

  • un coffret installé dans le local technique et raccordé à l’armoire électrique de l’installation. Il pilote les sondes.

  • de sondes au nombre minimum de 3 et maximum de 7. Elles sont positionnées dans le bac tampon et permettent de gérer les différents niveaux de l’eau.

  • des électrovannes pour l’ouverture automatique de l’alimentation en eau en cas de niveau bas ou pour la vidange du bac tampon en cas de pluie ou autre.

  • Le coffret à 3 sondes ne couvre que l’éventualité d’un manque d’eau alors que celui à 7 sondes va permettre de gérer toutes les situations.

 

 

Nota : sur certains modèles le coffret à 5 sondes gère en même temps l’arrêt ou la mise en route de la pompe et l’ouverture ou la fermeture de l’électrovanne.

Le bulleur

Fabriqué et commercialisé par la société française Regul’Electronique, ce nouveau système appelé “Bulleur” fonctionne sans sonde ou flotteur. Le calcul de la hauteur d’eau se fait par mesure de la pression et la précision de la mesure est de ± 1 cm. Les paramètres sont réglables au moyen d’un potentiomètre situé sur le boitier de commande installé dans le local technique.  Un écran LCD affiche en permanence la hauteur d’eau dans le bac tampon ce qui permet en outre de vérifier, à tout moment, son bon fonctionnement.

 

Cet appareil est capable de gérer 5 niveaux.

Le principal inconvénient de ce dispositif est son prix qui dépasse les 900 €.

En bref : Comment choisir une régulation de bac tampon ?

Votre choix se fera en fonction de la taille du bac tampon, de votre présence permanente ou non et surtout de votre souhait de vous débarrasser d’une corvée. Bien entendu, le budget entre aussi en ligne de compte mais peut paraître dérisoire au regard du prix d’une pompe et du prix du m3 d’eau dans certaines régions de France.

Un simple flotteur de chasse d’eau coûte quelques euros, mais un coffret de sondes dépasse les 500 € et plus de 900 € pour le petit nouveau ! A vous donc de voir quel système est le mieux adapté à votre situation.

 

 

Parce que notre travail consiste à vous conseiller les équipements les mieux adaptés à votre piscine,

n’hésitez pas à nous contacter