Depuis quelques temps, la piscine miroir est très tendance, mais il convient de ne pas oublier les autres types de débordement. Il en existe, en effet, 4 principaux et, même si le principe de fonctionnement est plus ou moins le même, l’effet esthétique peut être très différent.

Si vous avez un doute au moment du choix, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Nous mettons notre expérience à votre disposition.

 

Le débordement en bref

Au moment de construire une piscine, on peut se poser la question de l’utilité du débordement. Celui-ci est souvent mis en avant pour des raisons esthétiques, mais ce n’est pas son seul attrait. Un article traitant du principe du débordement se trouve déjà dans notre blog mais nous vous rappelons ici le principe.

Dans une piscine traditionnelle en béton ou non, l’eau est aspirée par les skimmers. Dans une piscine à débordement, l’eau déborde du bassin dans une goulotte située en  contrebas et va rejoindre par gravité le bac tampon généralement situé dans le local technique. De là elle sera aspirée par la pompe et renvoyée dans la piscine après filtration et éventuellement chauffage et désinfection.

Pourquoi une  piscine débordante ?

La plus grande partie de la pollution se trouve sur toute la surface même de l’eau: il s’agit des poussières, pollens, insectes morts, cheveux et huile solaire, entre autres.

Les skimmers, généralement au nombre de 2, sont les seules ouvertures pour aspirer l’eau de surface et l’envoyer vers la filtration.  Pour une piscine de 10 x 5 cela représente une longueur d’aspiration de 1 mètre maximum. 

Si on considère la même piscine avec un débordement sur une longueur, l’écrémage de l’eau de surface est multipliée par 10 et les impuretés flottant sur l’eau n’ont pas le temps de se déposer au fond. Imaginez donc la performance d’une piscine miroir !

C’est pour ça que, pour une même pompe, la filtration de la piscine à débordement est beaucoup plus efficace.

 

La piscine miroir

D’un design résolument contemporain, c’est une de celles que nous préférons. Appelée ainsi car elle semble “posée” sur la terrasse comme un “miroir”, elle est d’une grande élégance. C’est un débordement périphérique qui dégage une atmosphère très calme.

Parfaitement silencieux, l’eau déborde dans la goulotte périmétrique recouverte par une grille, comme souvent dans les piscines collectives. Toutefois, cette grille est fréquemment remplacée par une fente dans le revêtement de la terrasse par laquelle l’eau rejoint le caniveau, puis le bac tampon. Cette deuxième version est sans aucun doute nettement plus esthétique.

Le schéma ci-dessous montre le principe de construction d’un tel débordement Sur la photo, une fente très discrète a remplacé la traditionnelle grille. Et contrairement aux idées reçues le débordement miroir ne se limite pas aux piscines rectangulaires; la preuve ici.

 

Même si cela ne se note pas à première vue et si c’est quelquefois malheureusement oublié, il faut noter les 2 légères pentes inversées pour éviter à l’eau de pluie ou de nettoyage de la terrasse de se mélanger à l’eau de la piscine, Dans le même temps, l’eau de la piscine ne s’échappera pas trop sur la terrasse lors de plongeons intempestifs.

Les eaux de la terrasse seront récupérées généralement dans un caniveau spécifique ou directement dans le jardin, s’il y a lieu.

 En conclusion, ce type de débordement s’adapte parfaitement aux patios, espaces plats entre bâtiments ou sans vue particulière. Et rappelez vous, il peut s’adapter à toutes les formes de piscines, géométriques ou libres.

 

Le débordement sous margelle

C’est le plus ancien et on ne l’utilise plus que très rarement. On peut encore en voir dans les piscines de certains pays tels que le Maroc, la Tunisie…. Ce sont principalement des piscines d’hôtels un peu anciens.

Il était essentiellement prévu pour permettre un écrémage de la surface de l’eau (là où la pollution est la plus forte) en injectant de l’eau propre dans la piscine et en rejetant donc à l’égout l’eau de surface qui débordait par cette goulotte. Cette méthode, employée aussi en France par le passé, représentait une consommation importante d’eau, mais c’était le seul moyen de rejeter la partie la plus polluée de l’eau.

 

Il est d’ailleurs probable que la légende qui court sur la forte consommation en eau des piscines à débordement vienne de là, puisqu’il n’existait pas de bac tampon à l’époque.

Beaucoup moins spectaculaire que les autres types de débordement, son usage est, aujourd’hui, souvent réservé à certaines configurations, telles que les rénovations d’anciennes piscines comportant déjà une telle goulotte ou certaines piscines intérieures. L’eau n’est, bien entendu, pas jetée à l’égout mais envoyée dans le bac tampon.

 

Le débordement cascade: Spectaculaire

C’est certainement un des plus connus, car il a un impact esthétique fantastique. Il révèle toute sa beauté sur les terrains en pente, mais il est possible de l’utiliser même sur un terrain presque plat .

Il n’équipe souvent qu’un côté du périmètre de la piscine. Depuis la maison ou la terrasse, il donne l’illusion parfaite d’une eau qui disparaît dans la nature.

Vous noterez (coupe ci-dessous) le profil du débordement qui permet, depuis la maison de ne pas voir l’épaisseur du mur du débordement, ainsi que la forme du profil qui en garantit le silence et la sécurité (les enfants ne peuvent pas marcher dessus!).

 

 

 Le secret de la réussite d’un tel débordement est de faire aussi en sorte que la goulotte soit absolument invisible depuis la terrasse ou la maison et, surtout, qu’il soit silencieux! On obtient le silence par un profil adéquat, alors qu’on peut aboutir à un bruit infernal de chute d’eau si la conception n’est pas correcte . Notez bien le profil sur les deux photos jointes,  depuis le débordement vers la maison ou depuis la maison vers le débordement.

Préciser ici que c’est notre débordement préféré est probablement inutile et les diverses photos que vous pouvez voir dans mon site internet vous le confirmeront! Et n’oubliez pas que la vue mer n’est pas indispensable à un tel débordement.

La piscine miroir avec débordement cascade

Après avoir expliqué les 3 grands types de débordement que sont le débordement sous-margelle, le débordement cascade et le débordement miroir, nous allons répondre à la question Peut-on mixer plusieurs types de débordement? Vous êtes de plus en plus nombreux à nous la poser. Et nous pouvons répondre par l’affirmative, comme en témoignent la photo ci-dessous ainsi que celle en tête de l’article. 

La combinaison la plus fréquemment utilisée est, bien entendu, le débordement cascade et celui miroir. On conjugue alors l’effet visuel du premier et l’atmosphère apportée par le deuxième. Et vous lequel est votre préféré ? Allez voir d’autres exemples sur notre galerie  

Les questions que peut être vous vous posez 

Comment construire une piscine miroir ou à débordement  ?

Il s’agit bien sûr de piscines à enterrer. Pour ce genre de projet, un constructeur vous proposera le béton banché ou les parpaings à bancher;  toutefois des fabricants proposent des bassins en kits et des coques. Il est aussi possible d’envisager une autoconstruction si vous disposer de plans détaillés.

Combien coûte une piscine miroir ?

Pour une piscine à débordement cascade, il faut compter environ 1 000 €/m2 de plan d’eau; ce tarif comprend la réalisation du bassin, du bac tampon  et du local technique ainsi que l’équipement nécessaire. Pour une piscine miroir, il convient de rajouter environ 10%.  

Nous vous rappelons que selon des études, la construction d’une piscine apporte de 10 à 25% de plus value à une maison.

Piscine intérieure ou extérieure

La piscine miroir est tout à fait adaptée à une installation en intérieur. Elle peut parfaitement s’intégrer dans l’aménagement d’un espace dédié à la baignade, pourquoi pas en lui adjoignant un spa.

Est il possible d’installer un volet roulant sur une piscine miroir ?

De nombreux fabricants proposent des volets roulants à installer sur tous les types de piscines à débordement. Pour des projets aux formes complexes nous faisons souvent appel à la société GRANDO.

Comment choisir le design d’un débordement ?

Décider d’avoir une piscine miroir ou un débordement cascade est avant tout une question de goût. Il faut, toutefois,  tenir compte de la topographie du terrain, de l’environnement de la piscine, de sa position par rapport à la maison, de la vue, etc; bref de nombreux paramètres sont à prendre en compte. 

 

 

Piscine miroir ou débordement cascade

Merci d’avoir pris le temps de lire cet article jusqu’à la fin. N’hésitez pas à commente et à partager.